le lavage et les produits

Etape absolument capitale dans l’entretien de votre voiture, le lavage a pour but d’éliminer le maximum de contaminants et de dissoudre le film routier SANS CREER DE NOUVEAU DEFAUT !

C’est un lavage mal effectué qui est à l’origine de la majorité des défauts de votre carrosserie : si vous frottez les contaminants sur le vernis plutôt que de les dissoudre ou de les évacuer délicatement par des procédés physiques et chimiques, vous allez créer des micro-rayures (MR) et même des rayures. Le pire étant bien entendu d’essuyer à sec une carrosserie encrassée !

Mais les portiques à rouleaux des stations de lavage sont également meurtriers pour votre vernis, ils finissent par dépolir complètement votre carrosserie au bout de quelques années à force de MR ! La voiture semble propre, c’est rapide, sans fatigue, mais… c’est criminel !


Avec ou sans prélavage, nous partons sur une carrosserie encrassée, bourrée de contaminants et recouverte de film routier : sur carrosserie non cirée






Sur carrosserie cirée



Le lavage va permettre, sur une voiture non cirée, d’obtenir une surface pratiquement propre (qui nécessitera une décontamination) :




Sur une voiture cirée, la surface sera parfaitement propre :





Matériel


Au moins deux seaux avec « grit guard » : un seau recevra le shampooing et l’autre l’eau de rinçage ce qui permet de rincer le gant de lavage entre chaque section de carrosserie pour avoir toujours un gant parfaitement propre et ne pas réappliquer les contaminants, et de conserver le shampooing parfaitement dépourvu de particules en suspension. Un troisième seau pourra vous servir pour les jantes, ou pour placer les ustensiles de nettoyage (pinceaux, brosses…) après usage.




Le « grit guard » est une grille qui se pose au fond des seaux et qui permet de frotter le gant pour évacuer les contaminants qui se retrouvent piégés au fond du seau pour conserver le plus possible une eau propre et inoffensive.




Au moins deux gants de lavage (et si possible trois pour en avoir un réservé aux jantes) que l’on choisit généralement de très bonne qualité, à poils longs et doux pour toute les parties hautes de la voiture (les moins contaminées), en microfibre pour les parties basses et les pare-chocs (parties les plus contaminées). Et un gant « standard » pour les jantes (qui s’usera très vite en raison des frottements sur les étriers, les disques...).


Le « monstrueux » Dodo Juice Wookie :


Le gant microfibre Meguiar’s Wash Mitt :


Un gant standard (mais amusant !) :



Quelques pinceaux à poils très doux (l’idéal étant les pinceaux spécialisés de boutiques de detailing, mais des pinceaux très doux d’un magasin de bricolage peuvent tout de même convenir) pour nettoyer tous les détails de la voiture (sigles, calandre, trappe à essence, joints…).




Des MF de séchage , de la meilleure qualité possible, si jamais il reste des contaminants après le shampooing il faut une MF capable de les capturer sans rayer le vernis.




Des MF « standard » pour essuyer les passages de porte, l’intérieur du capot, l’entourage du coffre, les jantes…




Des MF pour vitres




Et, bien entendu, quelques produits !

Shampooing (doux pour un entretien régulier, ou fort pour une voiture très sale ou pour retirer la cire). C’est le pouvoir dégraissant et lubrifiant d’un shampooing qui fait sa qualité pour décoller les contaminants en les libérant du film routier et protéger le vernis en faisant glisser les contaminants sans rayer. Quelques bons shampooings : Chemical Guys Maxi Suds 2», « Chemical Guys Strong Wash Bug Bugger & Tar Remover » , « Insta Finish Bug Away »

APC (pour nettoyer tous les détails et les intérieurs de portes). Quelques bons APC : « Meguiar’s APC » , « Stjärnagloss Stark Blue APC » , « Poorboy's Bio-Degradable APC & Degreaser »

Dégraissant (pour les zones vraiment encrassées ou les passages de roues). Mais attention au dégraissant sur la carrosserie, vous allez enlever la cire ! Exemple : « Meguiar’s Super Degreaser ».

Produit à jantes (fort, mais dangereux, si vous nettoyez rarement vos jantes, ou doux et « wax safe » si vos jantes sont régulièrement nettoyées et surtout si elles sont cirées). Quelques exemples : « Autoglym Clean Wheels », « Meguiar’s Wheel Brightener », « Valet Pro Bilberry Safe Wheel Cleaner ».

Produit à vitre. Exemples : « Meguiar’s NXT Glass Cleaner », « Autoglym Fast Glass », « Stoner Invisible Glass Cleaner ».

Éventuellement un nettoyeur haute-pression (NHP) mais vous pouvez parfaitement vous en passer en utilisant un pistolet réglable sur un tuyau d’arrosage.


Procédure

Le lavage s’effectue toujours sur une carrosserie froide et à l’ombre (et… si possible… un jour sans vent, et avec une température clémente… bon ce n’est pas toujours facile) pour ne pas faire sécher les liquides sur la voiture et risquer d’avoir des tâches ou de ternir le vernis.


1- Les jantes

La première étape consiste à nettoyer les jantes ! Cela peut paraître étonnant, mais c’est en fait la partie la plus sale de la voiture, et pour ne pas projeter de cochonneries (et de nettoyant jante assez agressif) sur la carrosserie toute propre, il vaut mieux s’occuper des roues en premier.

Il suffit de projeter du nettoyant jante partout sur la jante, de frotter avec un pinceau ou une brosse (douce pour ne pas rayer les jantes), d’en profiter pour nettoyer le passage de roue (si possible avec du dégraissant, sinon avec de l’APC), puis de rincer très abondamment avant de passer à la roue suivante.




L’idéal restant toujours de démonter chaque roue une à une, pour les nettoyer parfaitement et d’avoir un accès parfait au passage de roue. Mais cela ne peut s’envisager sérieusement que lors d’une grosse rénovation totale sur plusieurs jours, ou lors du changement de roues été/hiver.


2- Rinçage général

Rinçage général très copieux de toute la voiture, du haut vers le bas, pour éliminer le maximum de poussière et de contaminants légers.


3- Détails et joints

Si vous n’avez pas fait de prélavage, et que la voiture est vraiment sale, c’est le moment de sortir les pinceaux et l’APC pour nettoyer les sigles, la calandre, les joints, l’intérieur de la trappe à essence… tous les petits détails plein de recoins qui sont impossibles à nettoyer simplement avec un gant.

Pas d’inquiétude si vous faites des coulures sur la carrosserie puisque vous procéderez ensuite au shampooing général.


4- Shampooing



Avec la technique des deux seaux, commencer par le toit avec le gant le plus doux. Tremper le gant dans le seau de shampooing pour l’imbiber totalement, le passer sans appuyer, en le faisant glisser simplement et sans faire d’aller-retour, ni de mouvements circulaires, sur une moitié du toit.

Retourner le gant et utiliser l’autre face pour repasser en sens inverse sur la même zone.

Rincer soigneusement le gant dans le seau d’eau claire avec « grit guard », et rincer au jet d’eau la zone du toit nettoyée.

Tremper de nouveau le gant dans le shampooing, nettoyer l’autre moitié du toit , rincer le gant, rincer le toit. Puis asperger d’eau toute la voiture pour la conserver mouillée et éviter que l’eau ne commence à sécher sur les parties que vous nettoierez plus tard.

Continuer sur toutes les parties hautes de la voiture avec le gant à poil long, par petites sections, pour conserver en permanence le gant le plus propre possible et en rinçant constamment, y compris les zones non encore traitées.

Changer de gant et prendre celui réservé aux parties basses (en microfibres par exemple) et continuer la même procédure, section par section, en rinçant encore plus soigneusement le gant entre chaque.
Terminer avec le gant standard sur les jantes , qui ont déjà été nettoyées dés le début, mais vous serez certain qu’il ne reste plus la moindre trace de nettoyant jante, et vous enlèverez toutes les coulures (sans doute contaminées) qui se sont produites pendant le lavage de la carrosserie.

Un dernier rinçage général abondant permettra d’évacuer tout reste éventuel de shampooing, et les poussières qui se sont peut-être déposées sur les zones déjà traitées.



Tout cela vous paraît sans doute… effrayant ? Long ? Bien compliqué ? Mais sincèrement, une fois que vous l’aurez fait une fois, vous comprendrez que c’est en fait très rapide, que la procédure devient automatique, et surtout que c’est le seul moyen de conserver une carrosserie parfaite.

Heu… l’ordre de nettoyage des zones n’est pas à apprendre par cœur, c’est juste pour montrer qu’il faut nettoyer du haut vers le bas, par sections, et changer de gant pour les zones à risque…


5- Séchage

Avec des MF de séchage comme « Dri-U-Kwik Sandwich Drying Towel » ou « Poorboy’s Waffle Weave Drying Towel », il faut maintenant sécher parfaitement la carrosserie pour ne laisser aucune trace d’eau.

Le plus simple est de déposer la MF sur la carrosserie et de tirer vers soi :




Certains, plutôt que de tirer, préfèrent tamponner avec la MF (la religion, ça ne se discute pas ! .

Mais toujours sans frotter ni exercer de pression : la voiture est propre il ne s’agit plus de nettoyage mais simplement d’enlever l’eau.


Si vous en disposez, vous pouvez utiliser un compresseur pour évacuer l’eau de la calandre (le nid d’abeille, c’est joli… mais à sécher c’est légèrement pénible !) et de l’intérieur des rétroviseurs (l’eau prend un malin plaisir à stagner derrière le miroir et à ressortir napper les portières le lendemain). Sinon, et même si vous risquez de vous sentir légèrement ridicules, vous pouvez utiliser une paille pour souffler dans tous ces coins inaccessibles…


6- Portières, coffre, capot


Le nettoyage de l’intérieur des portes devrait se faire lors du premier rinçage, ou lors du shampooing, mais cela n’est donc pas possible. Pour parer à cet inconvénient, je profite du séchage pour nettoyer les passages de portières, et l’encadrement du coffre avec l’APC et un pinceau (en évitant d’en projeter sur les sièges ou sur la carrosserie…), avant de rincer avec un vaporisateur d’eau déminéralisée, et de sécher soigneusement avec une MF standard.

Il faut donc ouvrir toutes les portières, sécher tout l’encadrement, sans oublier les charnières et le dessous des portières. Ouvrir le coffre et sécher tout l’encadrement. Ouvrir le capot et sécher toutes les traces d’eau, sans oublier de sécher le caisson à eau.





7- Vitres et pare-brise

Pour rendre tout le vitrage parfaitement transparent, il faut utiliser du produit à vitres (comme « Meguiar’s NXT Glass Cleaner », « Autoglym Fast Glass », « Stoner Invisible Glass Cleaner ») et des MF à vitres. Le plus simple étant de projeter le produit, de l’étaler avec une MF, et de sécher/essuyer avec une autre MF.

Récapitulons :

1- Les jantes
2- Rinçage général abondant
3- Détails et joints (si vous n’avez pas fait de prélavage)
4- Shampooing
5- Séchage
6- Portières, coffre, capot
7- Vitres et pare-brise


Nous pouvons maintenant considérer que votre voiture est propre !

Toute cette procédure, qui peut paraître effrayante, me prend un peu moins de deux heures, en procédant très calmement (et de façon… comment dire… très méticuleuse. Si vous êtes pressé, je pense que tout ceci est parfaitement réalisable en une heure.
 
Super!!!! Enfin un tuto (d'un pro) pour bichonner nos belles :)
Tu n'as pas parlé de la clay c'est parce que c'est réservé a la grosse rénov'?
En tout cas merci pour les infos
 
il s'agit d'un post sur l'entretien Franck c'est pour cela que je n'est pas mentionné la clay, celle ci doit être utilisée uniquement lors du renouvellement de la protection.
je vais poster un sujet la dessus :wink:
 
Ce topic est vraiment cool, il y a les informations nécessaires, sans en avoir de trop, on n'est pas perdus dans la masse d'infos, de produits, de techniques, c'est un excellent résumé, merci !!
Il y a ce topic pour le lavage, et un autre pour la décontamination, tous les deux sont biens réalisés, clairs et précis.
Le prochain sera peut-être dédié à "l'après" lavage, par exemple l'application de polish et/ou cire ? En tous cas merci ! :wink:
 
Pas de déclaration d'amour mais j'ai vraiment beaucoup apprécié tes postes! :roll: :lol:


Une standing ovation pour toi :wink:
 
fais la bien chauffé pour le lavage, pour le rinçage rien à faire il faut essuyer rapidement ou utiliser un qd après lavage pour retirer les traces de gouttes qui ont séchées.
 
Je me permet de déterrer... Je pensais que ltuto allait jusqu'au polish et autres...

Ou alors c'est caché dans le fin fond du forum ?

Aussi, je me demandais si je ne pouvais pas bricoler moi même une polisheuse. J'ai les rondelle qui vont avec la perceuse, elles se dévissent et permettent d'y coincer un bout de tissu rond. Je pensait y mettre des chiffons bien épais. Ca peut le faire, une perceuse en guise de polisheuse du feignant ?
 
Excellent post, merci beaucoup :D

Ca me permet de voir que j'ai toujours fait tout mal ! :oops:

(enfin sauf frotter à sec ou avec un scotch brit, ce que j'ai vu un nombre incalculable de fois sur beaucoup de carrosseries...)
 
tchemi le polish ça peut vite partir aux désastre avec les mauvaises méthode et mauvais matériels , il y a des mousses spécifique pour le lustrage , ensuite la perceuse elle est droite , alors que la polisheuse est en "équerre"
bref ça travaillera mal le vernis et faire des conneries :lol: .Mon avis perso
 
cela étant mon activité tchemi j'en garde un peut pour moi surtout que sur écris cela n'apporterait rien à part commettre des erreurs impossible à rattraper :wink:
concernant ce que tu veux veux faire avec ta perceuse je te le déconseille vivement, le vernis des nissan est très tendre les traces que tu vas laisser avec ce système seront horrible au soleil.
 
Une petite photo.
Fait au printemps 2014
Pas de retouche photo :wink:

Polisseuse avec pad orange et blanc
Deux compound: Ultra cut et un polish.
Sealant

 
Retour
Haut